Les légumineuses

2016, année internationale des légumineuses

Le 28 janvier 2016 par Clémentine Desfemmes

L’ONU a choisi de mettre les Fabacées à l’honneur cette année : 2016 est ainsi l’année internationale des légumineuses. Ces légumineuses, on les connaît tous : lentilles, pois chiches, fèves… Mais ce qu’on sait moins, c’est qu’elles représentent une solution d’avenir pour notre planète…

Les légumineuses : « des graines pour nourrir l’avenir »

Lentillesfèves, haricots, pois chiches, petits-pois et autres poisRiches en nutriments (protéines végétales, minéraux, vitamines…), économiquement accessibles et contribuant à la sécurité alimentaire dans le monde, les légumineuses encouragent également la biodiversité (il en existe des centaines de variétés, dont beaucoup cultivées uniquement à l’échelle locale). Savez-vous que pas moins de 177 variétés de pois chiches sont cultivées sur la planète (chiffres ICRISAT 2015) ?

Elles présentent aussi un immense atout par rapport à d’autres cultures vivrières : les légumineuses ont la faculté d’enrichir le sol en azote et leurs racines participent à la libération du phosphore présent la terre. Elles rendent l’utilisation d’engrais moins nécessaire et, de ce fait, sont très avantageuses dans les systèmes agricoles des pays pauvres, dits « à faibles intrants ». Cerise sur le gâteau, elles stabilisent les sols, les protègent de l’érosion et améliorent leur structure !

Anticiper le changement climatique

En outre, leur diversité est telle que les légumineuses pourront s’adapter sans encombre au changement climatique : même avec un ou deux degrés de plus, on trouvera toujours des variétés capables de supporter cette « surchauffe », qui n’est pas vrai pour d’autres cultures agricoles.

Invitez les légumineuses dans vos assiettes !

Il existe mille et une manières de déguster les légumineuses, et tant de variétés à découvrir ! Mettez-les plus souvent au menu : votre santé s’en trouvera bien et l’environnement aussi…

>> En savoir plus sur l’année internaitionale des légumineuses sur le site de la FAO

Pour en savoir plus cliquez Ici

 

Publicités